ATELIER 2: TRANSPOSITION DE PROJECTIONS – 2D/3D NUMÉRIQUE ET ANALOGIQUE

La projection est un terme utilisé en cartographie qui désigne le processus de transposition de l’espace tridimensionnel du globe terrestre à l’espace bidimensionnel de la carte. Inspirés par ce concept de transposition, nous explorerons différentes techniques comme méthodes de dessin dans l’espace. Nous utiliserons plexiglas, miroirs, projecteurs, diffusion directe par caméra et autres outils pour expérimenter différentes transpositions entre le bidimensionnel et le tridimensionnel.

(Description de l'atelier par Cameron Forbes & Santiago Tavera a Centre des arts actuels Skol, 26 juin 2014 comme parte de Une résidence d’artiste sur les préoccupations contemporaines en dessin, Marquer l’Espace : Un laboratoire de recherche en dessin).

 

"…des questions à propos des relations entre un espace tridimensionnel et un autre bidimensionnel, afin d’examiner le dessin comme un moyen d’exploration de chacune de leurs possibilités et limites. Que se passe-t-il lorsque nous traduisons quelque chose d’un monde tridimensionnel en une représentation bidimensionnelle –  qu’est-ce qui est alors perdu, changé, mal interprété ou exagéré ?...

Les participants ont été invités à considérer les propriétés physiques de notre monde (la lumière, les ombres, la pesanteur, la masse) comme un nouveau langage pour dessiner. Le groupe a exploré ces concepts en utilisant autant des outils traditionnels servant à la création d'une marque que la lumière, une caméra enregistrant en direct, du ruban adhésif, du plexi-glass et des matériaux de sculpture pour dessiner dans l'espace” (Christine Garvey).

 

Dessins Spatiaux

 

La modification et la création de l'espace furent documentés par les participants de l'atelier à l’aide d’appareils photographique jetables

Dessin spatial

 

De la création de la marque aux lignes immersives

 

Du plat physique à l’espace digital

 

une expérience corporelle par la séparation du corps à cause de la technologie

 

Pour le corps

 

L'espace devient un espace inconnu

 

L'inconnu devient fantaisie

 

la lumière est utilisée pour tracer une architecture

 

La ligne/numérique

 

La ligne est-elle dans une entre-deux

 

Le dessin est considéré, non pas comme une incarnation du temps et de l’espace, mais comme son exploration en temps que maquette et esquisse

 

 

 

La ligne comme l'espace et le temps en mouvement/

Le dessin comme une dynamique stasis

 

 

 

Une ligne devient un espace de traduction

 

Entre un point et un autre

 

Fait et occupé par un corps

 

Transporté vers une corpo-réalité et un fantasme

 

une expérience dynamique et statique entre les deux

 

Amener l'imagination vers la réalité et pousser la réalité vers une illusion

 

 

 

Un cycle constant partant d’objets bidimensionnels vers un espace tridimensionnel

 

 

Toujours un mouvement d’aller-retour entre les deux

 

S’informant l'un l'autre

 

S’influençant l'un l'autre

 

...

 

L'espace architectural, les matériaux et les médias numériques fonctionnent ensemble

 

Pour couper et modifier les lignes, les formes et les couleurs dans l'espace

 

interagissant et compromettant l'un l'autre

 

Toujours dans un processus de traduction


 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2020 Santiago Tavera